Si vous êtes nouveau patient, veuillez prendre rendez-vous en visio pour faciliter la prise de contact

Kinésithérapie et rhumatologie (cervicalgie, lombalgie, sciatique...) à Paris 17

Notre cabinet de kinésithérapie, installé à Paris 17, est spécialisé dans la rhumatologie, la lutte contre la douleur et le renforcement après des traumatismes redondants au niveau de la colonne vertébral. La kinésithérapie en rhumatologie intéresse une population de personnes (entre 35 et 55 ans) qui désirent récupérer leurs capacités suite à de nombreux traumatismes, ceux-ci évoluant vers une arthrose.

Le mal de dos de plus en plus courant ?

Nos confrères rhumatologues dénomment souvent le mal de dos comme le mal du siècle et éditent sur leurs ordonnances de rhumatologies : « massage et rééducation pour arthrose du rachis dorso lombaire ou cervicale ».

Toutefois, la dénomination mal de dos englobe de nombreuses pathologies telles que :

Le traitement des douleurs dorsales et autres lésions

KINE EUROPE ne pense pas que le mal de dos soit une fatalité. En effet, nous basons nos traitements thérapeutiques sur la notion de thérapie manuelle viscoélastique (donc sans contact) afin de restaurer la mobilité primaire des articulations verrouillées au niveau du tronc ou des membres inférieurs. Cela permet de limiter les forces grandissantes de la mobilisation articulaire ce qui, à long terme risque de créer d’une arthrose.

Notre cabinet de kinésithérapie utilise des techniques de stretchings des muscles du tronc et/ou des membres pour réapprendre la commande neuromusculaire du patient fragilisé psychologiquement.

Cela a pour conséquence une modification du tonus neuromusculaire et crée le terrain d’arthrose évolutive. Après la consolidation de l’état non douloureux du point de vue ligamentaire, tendineux ou ostéoarticulaire, vient le temps du travail de la force et à cette fin, le patient effectuera des exercices de renforcement de la sangle abdominale/tronc/membres inférieurs.

Les tendinites ou enthésopathies sont souvent la première étape vers l’évolution de la pathologie en arthrose. Le rhumatologue regarde l’évolution des tendinites du membre supérieur/inférieur :

  • Les tendinites d’épaules évoluent souvent en périarthrites scapulo-humérales ou PASH ;
  • Les tendinites du coude et du poignet évoluent généralement en arthrose ;
  • Les tendinites fessières, les coxarthroses et les tendinites du genou qui évoluent en gonarthrose,
  • Les tendinites du tendon d’Achilles et de l’épine calcanéenne.

Des questions récurrentes

Le massage est-il utile ?

Nos kinésithérapeutes à Paris 17 admettent que dans les rhumatologies récentes (moins d’une semaine) comme le lumbago ou la lombalgie, cela permet une diminution des douleurs.

Le port de la ceinture lombaire est-il nécessaire ?

Nous pensons que, pendant l’épisode aigu, c'est-à-dire pendant la phase inflammatoire qui réveille la nuit, il s'agit d'une technique complètement correcte.

Quelles pathologies diagnostiquées en rhumatologie peuvent-elles être traitées via la kinésithérapie ?

  • Au niveau de la colonne vertébrale : la douleur lombaire, le lumbago, la sciatique, le canal lombaire étroit, la laminectomie, la névralgie cervico-brachiale, la névralgie d'Arnold, le mal de dos, la lombalgie, la hernie discale...
  • Au niveau de la hanche : la tendinite fessière ou tendinite de hanche, les douleurs liées à une prothèse totale de hanche (PTH), la cruralgie, la coxarthrose...
  • Au niveau de l'épaule : la tendinite, la luxation, les douleurs liées à une prothèse totale d'épaule (PTE), la bursite de l'épaule, la luxation acromio-claviculaire, la périarthrite scapulohumérale...
  • Au niveau du coude : le tennis elbow, la tendinite du coude, la fracture de la tête radiale...
  • Au niveau du genou : la tendinite de la patte d'oie ou du genou, le syndrome fémoro-patellaire, l'opération de la valgisation d'EMSLIE du genou, le syndrome rotulien, la fasciite plantaire, les douleurs liées à une prothèse totale du genou (PTG), la ligamentoplastie DI/DT ou KJ...
  • Au niveau de la cheville : l'entorse séquellaire de la cheville, la tendinite de l'épine calcanéenne, la tendinite d'Achille...

Consultez également :